FESTIVAL D'ÉTÉ - APÉRO-SPECTACLE

Apéro-spectacle

C.R.A.S.H d'après l'affaire dite Tarnac

De Sophie Lewisch

spectacle en extérieur



Autour d’un verre, assistez à une étrange affaire !


En 2008; explosé dans les médias une affaire qualifiée immédiatement de terroriste : un groupuscule d'ultra-gauche implanté en Corrèze aurait saboté les caténaires d'une ligne TGV. Il s'ensuit un des plus grands scandales judiciaires de ces 20 dernières années.
Si cette affaire a autant marqué les esprits, c'est qu'elle fut médiatique avant même que la Justice ait eu le temps de s'en saisir. Elle est devenue un "pur" produit de notre époque : produit de communication d'une politique d'État et produit de journalistes en mal de sensations.
Dans ce spectacle, nous traversons les différentes étapes du procès de cette "Affaire de Tarnac".
Avec un humour acerbe, nous tenterons de mettre en lumière la situation ubuesque dans laquelle ont été entrainés les accusés mais aussi le système judiciaire.

Le spectacle est accompagné d'un apéritif à déguster dans les jardins du domaine.

Dates

26 juillet au 19 août
Du lundi au vendredi
Ouverture exceptionnelle le 15 août

Tout public

Horaire

18h30

Lieu

Derrière le Logis, terrasse Est

Tarif

5€

Durée

50 mn

Réservation indispensable

05 45 31 81 22
resa@mmcasares.fr

VIGILANCE COVID :

normes sanitaires appliquées, festival en toute sécurité.

C.R.A.S.H d'après l'affaire Tarnac

Ecriture et mise en scène

Sophie Lewisch (Jeunes pousses 2019)

Dramaturgie

Mariette Navarro

Jeux

Nadine Bechade, Emmanuel Bodin, Florentin Martinez, Charles Pommel, Sophie Lewisch

Production

Cie Hors Jeu (Limoges)

Coproduction

Théâtre de Thouars, la Mégisserie de Saint-Junien, l'Anis Gras - Le Lieu de l'Autre.
Le projet bénéficie du soutien de la DRAC Nouvelle-Aquitaine, l'OARA, le Fonds d'Insertion Professionnelle de l'Académie de l'Union, le Théâtre du Cloître, le Théâtre du Grand Parquet, la Ferme de Villefavard.


Sophie Lewisch est en compagnonnage avec Matthieu Roy et la Cie Veilleur®, soutenu par le dispositif du Ministère de la Culture.

Crédit photo

Serge Athlani